Histoires de feu pour matin d’hiver

Elles n’hibernent pas, les abeilles, elles hivernent. Car, à moitié-endormies, elles remuent des ailes pour tempérer la ruche, faibles flammes bourdonnantes dans la nuit.
Le 7 décembre, le matin, dans un nuage de cannelle, Ariane Racine donne un atelier. Elle raconte des histoires de feux, de lieux et d’abeilles, à la lueur de bougie en cire et sur un tapis de sapin.

EP Neuchâtel