Légendes des forêts

Au nord, la forêt. Sur le drapeau, le fusil. Et des habitants sachant siffler, au point de s’appeler les Subiéreux. Peseux, côté sauvage.

Pierre Gelée, Bois du Gibet, Les Abandonnées: les forêts de Peseux ont un parfum de légendes farouches. Il se trouve que les contes aiment cela, s’habiller de fourrures et de feuilles, faire parler les bêtes, abriter les jeunes gens injustement exilés. Civiliser le sauvage et ensauvager le civilisé, tout un programme!

Accès: bus 101 (arrêt Temple, puis 2 min de marche)