Avec ce virus virulent (pas lent du tout)

Nous le pressentions cet été et l’Organisation mondiale de la santé le confirme: pour des mois encore, il nous faut inventer des manières différentes de vivre ensemble. Pas trop près, et surtout pas trop loin: cela demande du flair, des égards, du doigté.

Notre monde est secoué par un virus virulent, et pas lent du tout, qui nous met à l’épreuve. Voici une histoire inédite, dangereuse et, d’une certaine manière, passionnante dont nous sommes tantôt les héroïnes et les héros, parfois les perdantes et les perdants, et puis, il y a les bonnes rencontres du chemin!

Que pouvons-nous imaginer ensemble? Mille et une histoires, ici et maintenant, pour participer au grand récit collectif.
La raconteuse d’histoires que je suis vous propose des rendez-vous nouveaux cet automne.

Image: A. Niescioruk