Lundi prochain je conte en bernois

Lundi prochain, 25 janvier 2016, je propose une expérience à L’Endroit Perdu, cave du Théâtre du Schlachthaus à Berne où coule l’Aar : raconter en bernois, sans texte écrit, juste pour la beauté du geste. Langue orale par excellence, le bernois est aussi un dialecte de mon enfance. Je suis née à Berne, j’ai entendu mes premières histoires aussi en bärntütsch. Est-ce que l’Endroit perdu sera le lieu du langage primitif (;-) retrouvé? A suivre lors de cette soirée où plusieurs artistes feront des propositions sur le thème: lieu de la réflexion, lieu de l’abstraction. Avec les contes, tout reste concret et poétique…

Consulter le programme.